DOSSIER DE PRESSE JULIEN GUDEA / PRESS JULIEN GUDEA

Julien Gudéa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Enfant, Julien est un garçon rêveur et réservé. Il cultive déjà à l'école primaire le goût du dessin et de la fabrication d'objets. Enfant je dessinais tout le temps et à l'âge de 15 ans j'étais déjà un artiste professionnel dans ma tête.

Son père professeur et artiste peintre et sa mère lissière et chanssonière divorceront à ses 3 ans. Il sera élevé par sa mère et son grand frère à Versailles avec un beau père chef opérateur dans le cinéma français (jean boffety). Il voit sa mère tisser de la laine sur son métier de grandes tapisseries commandées par son grand père Volti. A ces 16 ans, il intègre le lycée de Sèvres et réalise des études d'art appliqués et découvre le cours de céramique en terre cuite émaillé qu'il pratique 3 années et obtient son diplôme. Il adore le cour de sculpture, de maquette et autre dessin anatomique mais très vite il cherche plus de liberté que n'en propose alors les arts orientées vers la mode et la pub. Il s'oriente alors vers les beaux arts de Paris et intègre pendant 5 années la prestigieuse école de l'ensba. A cette occasion Claude Viallat lui donne une place dans son atelier où il aborde la question des supports et de l'élargissement des formes par la couleur. Il découvre une passion pour le cours de moulage en plâtre mais très vite trouve il y trouve des limites. Il entame alors une vaste recherche personnelle matériologique en fréquentant les magasins de sport à Paris. Il recherche des sponsors comme les fabricants de grains en caoutchouc et se passionne pour les matières plastiques. Il propose à son diplôme des moulages reproduisant avec l'emprunte du silicone le granulé de caoutchouc des raquettes de ping pong. En 2003 il gagne un concours qui va lancer sa carrière de sculpteur avec la production d'un morceau géant de ballon de basket (2m sculpté à la main en argile massif et moulé en caoutchouc et résine) occupant le hall d'entrée d'un gymnase à Arcueil 93. En 2003 à jusqu'à aujourd'hui il s'installe avec sa femme pour fonder une famille dans le sud de la france et aménage un atelier de sculpture en se spécialisant dans le moulage. Il commence à créer sa collection de sculpture d'abord en silicone puis rapidement en résine peinte composé actuellement de 234 références unique et édition originale.

Julien multiplie les expositions et expose dans beaucoup de villes du sud de la France (Nîmes, Montpellier, Arles, Nice, Marseille, Avignon mais aussi en Champagne et rencontre ses premiers collectionneurs. Le groupe Century21 Lafage à Nice, Le champagne Henri Giraud, l'agence HB à Reims, le domaine Galuval à Cairanne qui vont le suivre et soutenir par la suite

Il s'interdit très tôt la carrière de peintre occupée déjà par son père Pierre Antoniucci, ni celui de sculpteur classique comme son grand père Volti Antoniucci. Julien change de nom d'artiste et opte pour son prénom composé Julien Gudéa comme nom d'artiste. Il exclut les matériaux noble en bronze pour la gamme élargie ultra contemporaine des polymères permettant de fusionner grandeur légèreté et solidité (coque de bateau) et couleur en surface (carrosserie industrielle) pour bâtir des sculptures de type totémique (grandes Allumettes, trognons géant, Bougies fondues, gant de boxe...) Il cherche d'abord des sujets ludiques et éclectique et de facture orienté « design » sans jamais cependant devenir un designer (je n'ai aucun besoin de fabriquer des objets utiles, je préfère le beau, l'inutile, ou tout simplement le mystère et l'émotion.

Pendant de nombreuses années il commercialise en direct ses productions de pièces issues de sa collection en surfant sur les réseaux et autres sites de vente pour gagner sa vie. Et ça marche ! Des partenariats d'images en location avec des marques de luxe lui permettent d'élargir sa diffusion grâce au crédit photo et au référencement de son nom d'artiste. Vente de mes trognons à New York, Hong Kong, au Liban et plus récemment en 2017 d'une Bougie géante à Los Angeles. Parallèlement à cette période de production « hand made » complexe et exigente (10 heures par jour pendant 10 ans) Julien agrandi ses pièces progressivement pour passer plus récemment sous la forme de commande privée et concours à des pièces frôlant le gigantisme: L'Empreinte de la Passion de Royal Canin inauguré dès septembre 2018 et les Love Apple du prototype Shopping promenade d'Amiens de 8m et 3m de haut sur un rond point en 2017.

 

 

 

Quelques références:

 

 

 

 

frey
Sculptures monumentales permanentes Shopping Promenade Amiens nord

 

roche-bobois

Campagne presse Roche Bobois 2012 et 2016

 

c21mecene

Soutien du groupe immobilier Century21 Lafage

ds gudea

Collaboration concession DS

 

 

giraud

Collection privée
 

 

Hong Kong

Yacht Saluzi HONG KONG CHINA

 

 

ruth

Collection Privée

 

 

 

 

 

Curriculum

Né à Paris en 1975 vie à Nîmes
FORMATIONS
Depuis 2000 à aujourd'hui - Créer son atelier de sculpture et renforce avec les années son indépendance dans la production
de larges sculptures. Maîtrise des alliages en résine, praticien spécialiste des matériaux composites, laques industrielles...)
1995 - 2000 - Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris DNSAP - moulage, peinture, graphisme
1998 - Stage école des arts visuels, université Laval, ville de Québec Canada - Art visuel, sculpture, graphisme
1995 - 1998 - Diplôme de Technicien en Céramique B.T.A.A. Lycée de Sèvres - Se spécialise en céramique/sculpture/dessin


ACTIONS ARTISTIQUES

2018 - Nuit blanche exposition d'art contemporain parvis du Duché D'Uzès

2018 - Lauréat du concours pour la création d'une sculpture géante "L'Empreinte d'une Passion" Campus privée de l'usine Royal Canin Aimargues

2018 - Exposition collective - L'art de consommer - Marseille

2017 - Lauréat du concours pour la création de deux sculptures géantes "Love apple" Nouveau concept de centre commercial Shopping promenade Amiens. Commande de FREY immobilier

2017 - Collaboration avec la concession DS automobile Nîmes
2017 - Exposition de groupe "L'art de consommer" Le collectionneur moderne Paris et Nîmes
2017 - Exposition de sculptures Cave de Tavel
2016 - Salon Esprit Meuble Paris (sculptures bougies)
2016 - Professeur en volume et maquette en Licence design université Nîmes Vauban
2016 - Collaboration Roche Bobois location de sculptures Bougies
2016 - Exposition en entreprise menuiserie Acorbois Reims
2016 - Création de l'enseigne Champagne De Sousa en résine
2016 - Collaboration artistique Show room usine Française d'abrasifs SEA (création d'un prototype 3d hybride)
2015 et 2016 - Aventures plastiques - Manoir de Couesme exposition
2015 - Participe à la vente outdoor de " Rennes enchères" 2015
2015 - Participe aux journées de l'architectures Agence Batalla 2015
2015 - Exposition Les Papestes Chapelle Saint Michel Avignon mai 2015
2015 - Design du Trophée "Infinite house" challenge Build Beyond by Knauf 2015
2014 - Vente aux enchères au profit du MRS Agnès b rue Dieu
2014 - Vente de 3 sculptures murales Yacht privé Hong kong Chine
2014 - Soutien du groupe immobilier Lafage Century 21 à Nice. Achat d'une pièce "Le bouchon mordu" (4 metres de hauteur inauguration courant 2017)
2014 - Exposition Architectes urbanistes KVA Nîmes
2014 - Parc de sculptures contemporaines Châteaude Bosc Domazan "Raisonances" 37 Allumettes6 mois en extérieur
2014 - Commande privée de la sculpture du logo du Champagne Henri Giraud (inauguration prévue en 2015)
2014 - Intervention artistique D’Alzon Nîmes (agrément de la DRAC L.R.)
2013 - Biennale de Laudun - Invité d'honneur
2013 - Biennale d'Issy les Moulineaux - L'Art du goût, le goût de l'Art
2013 - Exposition domaine Champagne Roger-Constant LEMAIRE
2013 - Galerie Nouchine - Exposition personnelle Julien Gudéa - Beaulieu sur mer
2012 - Collaboration image avec la marque de meuble Roche Bobois 'L' Art de vivre by Roche Bobois" une édition de mes sculptures distribuée par un magasin à New York
2012 - Exposition personnelle centre culturel LE GRAAL - Saint Raphaël
2012 - PARISDESIGNWEEK pour les 20 ans de l’agence PREVIEW - Paris
2012 - Franchement Art - Foire d'art contemporain citadelle de Villefranche sur mer - Mécène Lafage transaction Nice
2012 - Exposition / inauguration bureaux CREF - Reims
2012 - Exposition domaine Champagne Claude Giraud - AY
2012 - Atelier Archipel en Arles - Arles
2012 - Exposition / inauguration bureaux FDSEA - Dormans
2012 - “100% Plastique” CCI - Reims
2011 - Lauréat du concours “Gagne ta banane dédicacée par Philippe Katerine”
2011 - Exposition “Amour” - Temple protestant Nîmes
2011 - Exposition “Fraicheur” - Aubais
2011 - Exposition personnelle “La couleur brûle” centre ville de Nîmes
2011 - Exposition / inauguration bureaux FDSEA - Gueux
2010 - Exposition personnelle événementielle au Quick de Arles
2010 - “Les pailles Géantes” - Habillage d’une signalétique urbaine - Quick, zone de Fourchon, Arles
2010 - Exposition collective galerie Nîmes
2010 - Inauguration de la Maison des associations de Crisolles en Picardie
2010 - Galerie Inside out - St Rémy de Provence
2010 - Vente aux encheres - collection privee - Artcurial
2010 - Centre culturel ville de Cusset dans l’allier - l’Art en ville sur le plastique
2010 - La Halle Freyssinet - Paris 13ème
2009 - Parvis du grand marché d’art contemporain - Paris
2009 - Cocktail privé - galerie Amiel - Saint Quentin
2009 - Base’art - Mécénat d’entreprises privées. Mécène : Groupe Inter Expert - Fréjus
2008 - Vente aux enchères au profis du MRS mouvement pour la réinsertion sociale
2008 - Artsenat - «Du vent dans les branches» - sculpture dans le jardin du Luxembourg - Paris
2008 - Festival “Paris fait sa comédie” mairie du 5 arrondissement - Paris
2008 - L’assos‘pikante - Villeneuve les Avignons
2008 - Nemausus 20 ans après - exposition avec l’artiste Québécois Sébastien 1/1 - Nîmes
2007 - «La couleur dans divers états de matière»- Château d’Aubais
2007 - Galerie Akié Arichi - Paris
2006 - Fresques salle d’attente des enfants et des adultes - urgences hopital de Montfermeil
2006 - Fresque mur et plafond - Bunker service de radiothérapie hopital de Montfermeil
2006 - “Riche” - Jeune création - La Belleviloise - Paris
2005 - Aide individuelle à la création D.R.A.C. Languedoc Roussillon

2005 - “Ce paradis qui est le vôtre” Biennale d’Issy les Moulineaux
2005 - Galerie Jean - Yves Franch Font - Montpellier
2005 - “Panorama” galerie Etienne de Causans - Paris
2005 - 50eme salon de MONTROUGE - parrainé par Claude Viallat
2004 - Séléction prix Marin - Arcueil
2004 - Mention d’honneur de sculpture «4 Bienal Internacional del Baloncesto» Madrid
2004 - Galerie Philippe Pannetier - Nîmes
2003 - le Shop - Paris
2003 - Line Light MK2 bibliothèque - Paris
2003 - Commande privée d’une sculpture par la League national de Basket Paris L.N.B
2003 - Salon de Mai
2003 - Congrès «l’Art et le Soin» - Paris
2003 - Salon de MONTROUGE
2002 - “Fragment de basket” Sculpture permanente, hall d’entrée du très grand gymnase Raspail, Arcueil
2002 - “j’ai couché avec toi” Ecole Superieure d’Architecture - Paris
2002 - Congrès national “Jouer” - Lyon
2001 - Centre Culturel - Garches
2001 - Design des emballages de la ligne des parfums “Gobin Daudé” Paris
2000 - Bourse à la création Mairie de Paris
2000 - Novembre à Vitry
2000 - Bourse à la création Mairie de Paris
2000 - Centre Culturel Némausus - Nîmes
1998 - ISEG - Paris
1995 - Musée de Saint-Pourçain
1992 - Club le Palace - Paris

 

 

PRESSE

  • Le Maine Libre "L'Art contemporain à la campagne" 09 2015

 

 

 


TEXTES

 
Julien Gudéa joue avec le Pop Art (qui met en scène les objets ou les images d’un monde de la consommation), mais y introduit l’idée des objets déjà entamés, consommés, dépouillés. Il rend beau les «restes» qui normalement échappent à noblesse et représentation. En valorisant ces «restes» en sculptures monumentales, non seulement il fait passer un message sur la société de consommation et ses fétiches modernes, mais aussi un message sur la fin d’une civilisation. Qu’est-ce qu’il suit?

Rosi Huhn historienne de l’art

 

....L’audace de Julien Gudéa, ici fidèle à une inspiration dadaïste et surréaliste, est de vouloir aller, par-delà leurs simulacres, aux objets eux-mêmes, pour en faire surgir le merveilleux dont ils sont chargés. Le procédé adopté par l’artiste pour y parvenir consiste à faire naître l’oeuvre en décalant les caractéristiques esthétiques de l’objet qui sert de référent, sans que jamais cependant celui-ci ne soit rendu méconnaissable. Les écarts sont calculés. Ils portent sur la forme, qui devient souvent archétypale, sur la taille, où l’absurde peut le disputer au monstrueux (l’allumette, la perceuse), sur les couleurs, qui jaillissent alors avec une crudité sauvage, évoquant le chromatisme criard dont on use parfois pour les jouets d’enfants et la peinture des bateaux.....

Fernand Fournierd critique d'art

 

« TOUTE CHOSE NE SAURAIT EXISTER SANS SON MYSTÈRE » À travers son œuvre « réaliste mais non figurative », il s’intéresse à la forme : celle d’une pomme réduite à son trognon, d’un citron coupé, d’une allumette brûlée ou d’un bouchon mordu… Les objets industriels l’inspirent tout autant : voiture, pick-up, hélicoptère…Chaque objet subit un prélèvement, une disparition comme cet avion qui entre littéralement dans la cimaise pour y disparaître. Proposant une version contemporaine de la nature morte, ce n’est pas tant l’objet que Julien Gudéa nous montre, que la trace de l’homme qui a prélevé, brûlé, coupé et fait un choix insolent de couleur ou de dimension. L’objet sculpté suscite le mystère du fait de sa forme partielle, amputée, consommée, mais aussi par l’interprétation qui peut en être faite : tantôt légère et pleine d’humour, tantôt symbole de vanité. En associant une forme, une couleur et une dimension, sans se soucier du réel, Julien Gudéa fabrique, à la manière des surréalistes, des « cadavres exquis » réjouissants.

Bérangère Armand fondatrice WWAE Mécénat

 

Julien Gudéa ne supporte ni la monotonie, ni le « plat » et ça se voit. Fruit de ses recherches sur la matière et produites artisanalement dans son atelier, ses sculptures sortent de l’ordinaire des objets du quotidien. Multi-facettes, comme le sont les influences de leur auteur, elles portent en elles le désir de cet artiste hyperactif de surprendre son public tout en se surprenant lui-même.

Julien Foulatier fondateur du site culturel BOUM BANG


....Les créations de Julien Gudéa attirent tout d’abord par leur simplicité et leur insouciance. L’artiste reproduit des objets de tous les jours. Mais ici il n’est pas question d’hyper-réalisme. Son travail s’apparente au design. Les créations en statuaire sont épurées et les lignes sont douces. Les couleurs aussi inspirent la vie. Elles sont vives. Du rouge, du vert, du bleu, du jaune, même le noir et le gris sont lumineux. Sa collection se compose d’avions, d’appareils photo, de bouchons de stylo, de pommes ou encore d’allumettes.... Les allumettes ont la tête en bas, position idéale pour une calcination complète. Les guitares sont détruites, signe d’une fin de concert. Le papier est en boule, la bougie est consumée... Les œuvres sont en pièce unique, mais certaines ne diffèrent que par un détail, des rééditions sont possibles. Ces sculptures, entre pop art et design contemporain, ont autant leur place dans un musée ou une galerie que dans un intérieur de particulier. Ces créations ont aussi une vocation décorative. A l’air des grandes surfaces de « design » internationalisé, uniforme et aseptisé, les pièces de Julien quittent les musées et sortent des circuits des amateurs d’art pour s’introduire chez les particuliers pas forcément initiés, tout en conservant les lettres de noblesses du Design d’art.

Aristophane De Le Deme styliste


Plasticien sculpteur, chimiste-créateur de plastique. Les formes usuelles des objets communs sont revisités par le regard créatif de l’artiste. L’allumette brûlée, celle qu’on jette, prend avec lui les allures d’un géant à tête noire. Alors l’anodin, le banal, l’ordinaire s’impose par la force d’une nouvelle dimension, d’une présence inusitée. Ni l’humour, ni l’ironie ne sont absents de cette démarche où transformer les formats porte à regarder autrement le monde des objets qui nous cernent et nous concernent, et crée une salutaire distanciation. Heureuse et déraisonnable aventure de l’art et de l’artiste qui conduit à préférer l’esthétique d’une représentation plutôt que son modèle, la force de la mutation plutôt que l’objet initial, l’intensité d’un regard créatif plutôt que la platitude habituelle du réel. Un art de la représentation.

Ambroise Monod artiste pasteur ecrivain

 

French sculptor Julien Gudea is known for his three-dimensional reinventions of everyday objects like apples and airplanes, but the collection that caught our eye was Alumettes brûlées (“burnt matches”). He first began creating these giant matches in 2009, when they were installed as an outdoor exhibit in the Jardin du Luxembourg in Paris (seen above). Since then, Gudéa has created different ‘generations’ of his matches in different sizes, styles and colors.His most recent exhibition was a solo show at the Grail Cultural Center in Saint Raphael. Several incarnations of the alumettes brûlées, including 7-foot freestanding matches and a 64-piece wall relief collection were featured at the show, which ran from September to October of 2012. Like his apple core sculptures, Gudéa’s larger-than-life matches with their bright hues and exaggerated curves offer a new perspective on something we would ordinarily throw in the trash without a second thought.

Pamela Nguyen - universitaire Newyork blogueuse

 

Manager ovh
Email Perrine

 

 


 

 

border "0"






 

Instagram
banniere gudea