CAPUCHON MORDU AU CHÂTEAU

TOTEM ANIMAL

DES TOTEMS en plein air

Julien gudea

capuchon mordu bleu
Capuchon mordu en résonnance avec la pierre du château
Château de Ferrand 2021
capuchon mordu bleu
Le grand caramel fondu
 2022 NEW

Exposition Julien Gudéa en Camargue

“Eau en couleurs”

Espace culture Jean Jaures Vernissage le vendredi 13 mai 2022

Place du Docteur Arnoux Vauvert, GARD 30600

04 66 88 22 7

Sculpture L’empreinte d’une Passion 3m Campus Mondial Royal Canin

Mes sculptures sont souvent matérialisées « avec une partie consumée ou en mouvement » je ressens alors une attirance, sans pouvoir l’expliquer…

Julien Gudéa, 2022

Sculpture Love Apple 2 Amiens
Sculpture Love Apple 2 Amiens hauteur 3,5m
bucher art

Bûcher d’Allumettes Jardin du Luxembourg Paris

capuchon mordu noir
Sculpture Capuchon mordu noir
Vieux Nice 2014 – 2019

 

capuchon mordu bleu
Caramel fondu
2022 NEW
capuchon mordu bleu
Capuchon mordu rouge !
180cm
capuchon mordu bleu
Cactus relief
 2022 NEW
C’est quoi un TOTEM ?

 

Un Totem est une sculpture en 3 dimensions de très grand format dont la fonction symbolique  sert à signifier un lieu ou un site comme par exemple le siège social d’une entreprise , 

 

Julien Gudéa, 2022

Sculpture Love Apple 1 – Centre commercial Shopping promenade Frey

Le plus grand TOTEM de Julien Gudéa hauteur 8m largeur 7m

Enfant j’avais dans mes poches un capuchon mordu, une petite voiture rouge cabossée et quelques billes sans grandes valeurs… en  cp, je  sculptais au fond de la classe un samouraï en patte à modeler ou des dessins de personnages à vélos au gros feutre rouge dont les roues sortaient de la page blanche, comme si le cadre ou la limite de la feuille n’existait pas…

Julien Gudéa, 2022

sculpture balle de basket

Fragment de balle 220cm collection VM et gymnase Arcueil

golf domaine de Manville

Sculpture Bougie fondue Les Baux de Provence

Julien Gudéa joue avec le Pop Art (qui met en scène les objets ou les images d’un monde de la consommation), mais y introduit l’idée des objets déjà entamés, consommés, dépouillés. Il rend beau les «restes» qui normalement échappent à noblesse et représentation. En valorisant ces «restes» en sculptures monumentales, non seulement il fait passer un message sur la société de consommation et ses fétiches modernes, mais aussi un message sur la fin d’une civilisation. Qu’est-ce qu’il suit?

Rosi Huhn

Historienne de l’art

«L’audace de Julien Gudéa, ici fidèle à une inspiration dadaïste et surréaliste, est de vouloir aller, par-delà leurs simulacres, aux objets eux-mêmes, pour en faire surgir le merveilleux dont ils sont chargés. Le procédé adopté par l’artiste pour y parvenir consiste à faire naître l’oeuvre en décalant les caractéristiques esthétiques de l’objet qui sert de référent, sans que jamais cependant celui-ci ne soit rendu méconnaissable.»

 

Fernand Fournier

Critique d’art

Bravo Julien Gudéa pour nous aussi cela a été une fière épopée de vous accompagner dans la réalisation de cette œuvre qui trône au sein de notre campus et qui peu à peu en devient le symbole. On aura laissé notre trace à nous aussi sur la planète croquette

 

Marie-Dominique GRUSS CASTAN

1er Corporate Communication Director, Royal Canin France

«  lorsque j’ai exposé les œuvres de Julien Gudea au cabinet, il m’a été demandé pourquoi j’avais fait le choix d’une botte « peinte en jaune ». J’ai naturellement répondu : « parce qu’elle n’est pas verte ». Cette réponse n’a pas semblé plaire à mon vis-à-vis, qui n’a pas non plus apprécié que je l’aie intitulée « botte people ». Mon interlocuteur est resté campé sur sa position, n’acceptant pas qu’un artiste s’empare d’un vulgaire objet de consommation courante et se l’approprie, en se contentant selon lui d’en changer la couleur: il n’avait pas réalisé qu’il ne s’agissait pas d’une « vraie » botte, simplement repeinte,  mais de son interprétation,moulée manuellement, dans un support lui-même sculpté à la main. C’est toute la magie et la poésie de l’œuvre de Julien GUDEA: s’inspirer d’objets industriels courants, de grande consommation, en faire des objets uniques, moulés, sculptés, polis, repolis, peints … par un « artisan » d’art, qui nous donne l’illusion d’un produit fini. »

Maître Guilhem Nogarede

Avocat spécialisé en droit du travail

« The collection that caught our eye was Alumettes brûlées (“burnt matches”). He first began creating these giant matches in 2009, when they were installed as an outdoor exhibit in the Jardin du Luxembourg in Paris. Since then, Julien Gudea has created different ‘generations’ of his matches in different sizes, styles and colors. His most recent exhibition was a solo show at the Gralle Cultural Center in Saint Raphael. Several incarnations of the alumettes brûlées, including 7- foot freestanding matches and a 64-pieces wall relief collection were featured at the show. Julien Gudéa’s larger-than-life matches with their bright hues and exaggerated curves offer a new perspective on something we would ordinarily throw in the trash without a second thought. ».

Pamela Nguyen

Universitaire New York

Ils parlent de Julien Gudéa

Graver votre Totem et entrer dans l’histoire….

11 + 13 =

Quelques références de collaborations avec des entreprises:

chateau de ferrand